Serge Hamon

Serge Hamon

BIOGRAPHIE

Serge Hamon est généticien à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) à Montpellier. Il a dirigé plusieurs unités de recherche traitant de la diversité et de l’adaptation des plantes. Il a travaillé à l’international sur les ressources génétiques et dans un réseau de chercheurs en biologie végétale. Serge Hamon réside à Teyran. Son livre, accessible à tous, retrace l’histoire au long cours des plantes et de l’homme.

BIBLIOGRAPHIE

L'odyssée des plantes sauvages et cultivées
L’odyssée des plantes sauvages et cultivées , IRD Éditions , 2018

 

Des modèles biologiques à l'amélioration des plantes
Des modèles biologiques à l’amélioration des plantes, IRD Éditions, 2001

 

Les ignames sauvages d’Afrique de l'ouest / Wild yams in West Africa
Les ignames sauvages d’Afrique de l’ouest / Wild yams in West Africa, IRD Éditions, 1995

ZOOM sur L’odyssée des plantes sauvages et cultivées

De tout temps, les plantes ont apporté à l’homme des biens essentiels tels que nourriture, boissons, médicaments, matériaux… Leur rôle est crucial dans le fonctionnement de notre planète grâce à leur aptitude à fournir de l’oxygène, à stabiliser les sols et capturer le dioxyde de carbone. Pourtant, que connaissons-nous d’elles ?  

Pour en savoir plus, l’auteur nous guide à travers le périple évolutif des plantes, depuis leur origine jusqu’à nos jours. Une véritable odyssée marquée par les découvertes des premiers navigateurs, des botanistes, biologistes et généticiens qui, au fil des siècles, ont participé aux différentes révolutions scientifiques du monde végétal, jusqu’à celle toute récente de la génomique. Les sociétés elles-mêmes sont partie prenante de cette odyssée à travers l’évolution de leur alimentation et de leurs pratiques agricoles, leur gestion de l’agrobiodiversité et leurs logiques marchandes.  

Accessible à tous, étudiants et enseignants, botanistes ou agriculteurs, jardiniers amateurs, ce livre retrace l’histoire au long cours des plantes et de l’homme, faite d’avancées décisives et de défis à relever sans cesse. Il contribue à une meilleure connaissance du monde végétal, préalable indispensable pour adapter l’agriculture de demain aux contraintes climatiques et répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire mondiale.  

ARTICLE sur IRDmag

L’odyssée des plantes sauvages et cultivées

Facebooktwitter

Didier Guillot

Didier Guillot

BIOGRAPHIE Source Babelio

Juriste, il n’oublie rien de son passé ouvrier qui lui a permis de découvrir la beauté des mots.

BIBLIOGRAPHIE

J’ai apppris à rêver, sur les pas de Stevenson, Éditions La Trace, 2022

Source La Trace 

ZOOM sur l’ouvrage

L’envie de reprendre la route. Une simple marche de randonneur pour réchauffer les muscles. Chercher sur une carte un vague tracé libéré des turbulences du monde et confronter sa carcasse d’adulte au souffle de l’enfance. Ce sera le chemin de Stevenson. A nouveau la course dans les champs et les ronces qui mordent la peau.

Mais si tout ceci n’était qu’un prétexte pour faire revivre un frère disparu, ce frère qui lui avait appris à rêver et à sentir le parfum de la rivière.

 

Le narrateur rêvait d’être un aventurier. Pour tenter d’y parvenir, il plonge dans les entrailles de la France, entre Haute-Loire et Gard. Au creux de ces terres se niche le chemin de Stevenson, si proche mais parfumé d’imaginaire, portant en lui l’idée d’un monde différent où gambadent librement les rêves. Il y convoque les forces tutélaires : Brassens, Bashung, Manset, Thoreau, Corto Maltese, Baudelaire, Sépulvéda, Emerson et tant d’autres qui semblent attachés au paysage lui-même. Mais sous le choc régulier des pas sur la croûte terrestre s’ouvrent les plaies anciennes, enfouies sous des tonnes d’amnésie. Un frère parmi les ombres. La paix est à ce prix. De ce parcours initiatique naîtront des moments de partage et de galère, de tenace mélancolie et d’exaltation. Hymne à la nature et à la rencontre, à la musique, à la poésie, à la puissance du silence.

ARTICLE dans Les Univers du livre ACTUALITÉ

J’ai appris à rêver ou l’éloge de la marche par Didier Guillot

 

Facebooktwitter

Hervé Grimal

BIOGRAPHIE

Source Linkedin

Hervé Grimal, écrivain voyageur sous forme de carnets et de livres d’artiste « Prix de l’écriture » à la 8e biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand
Formation à la manufacture des Gobelins à Paris, tapisserie haute lice, dessin, histoire de l’art…


Je vis et je travaille dans l’Hérault. Je commence à réaliser des livres d’artiste, en 1994, mais ce n’est que depuis le passage de l’an 2000 que j’axe exclusivement mes recherches dans le monde du livre ; un travail à la fois d’artiste et d’artisan puisque je conçois entièrement mes ouvrages : l’écriture et les illustrations. La diffusion en autoédition et les tirages sont signés et numérotés à 25 exemplaires.
C’est après un voyage en Égypte, en 2002, qu’une série de livres voit le jour : « impressions de voyage », après un séjour au cours duquel, un carnet de notes en poche et un appareil photo en bandoulière, je transcris mes ressentis, fondant ensuite par un jeu de superpositions traces photographiques et textes inspirés par toutes ces impressions….

 

Facebooktwitter

Ghislaine Feroux

Ghislaine Feroux

BIOGRAPHIE

Installée à Poitiers où elle a suivi des  cours à l’Ecole des Beaux Arts,  elle choisit la technique spontanée  et sensible  de l’aquarelle pour s’exprimer.  Elle s’oriente ensuite vers  le carnet de voyage  qui lui permet d’associer ses deux passions : la peinture et le voyage. Ce carnet qui se remplit dans l’instant et dans l’émotion, est un moyen de  communiquer, de s’approprier les lieux, décrire et raconter en utilisant diverses techniques : aquarelles, collages, feutres, gouache et encres.

Ses carnets sont des livres d’artistes, édités en tirage limité et numérotés.

CARNETS DE VOYAGE 

 
 
flickr-logo-png-2
Facebooktwitter

Dominique Delahaye

Dominique Delahaye

 

BIOGRAPHIE  – Source In8

Dominique Delahaye a enseigné en école élémentaire et a mené des activités syndicales et associatives. Il écrit des nouvelles et des romans noirs, des scénarios de BD, des chansons et des spectacles théâtraux. Il est l’un des fondateurs du festival du « Polar à la plage » du Havre. Il est également musicien et animateur du collectif « Polaroïds rock ». Il est marié et père de deux enfants. Il vit et navigue à bord d’une péniche. Ses livres sont publiés chez In8 et à la Manufacture de livres.

Il connaît deux passions, le jazz, et la vie sur le fleuve. I Musicien poly-instrumentiste, il crée des spectacles qui mêlent jazz et littérature.

BIBLIOGRAPHIE

Romans
Le passager clandestin, Syros jeunesse, 2012

Pile & face, Éditions Rue du Départ, 2011

Les pirates du Komodo, Syros jeunesse, 2014

Une trompette dans le coeur, Syros jeunesse, 2019

Black Narcissus, Éditions Bertout, 2005

Compression de personnel, Éditions Bertout, 2002

Au perroquet bleu, Éditions Bertout, 2001

Un été de plomb, Éditions Bertout, 2000

Gueules cassées, Éditions In8, octobre 2022

Novellas
Le Havre en noir aux quatre saisons, Éditions du Havre de Grâce, 2007

À fond de cale , Éditions In8, 2014 [ DROITS VENDUS : POCHE (J’ai Lu) – adaptation cinéma (Matthieu Windholtz)]

Si prés d’Amsterdam, Éditions In8, 2015

Naufrages, Éditions In8, 2022

Nouvelles
Droit dans le mur, Éditions des Falaises, 2003

Bandes dessinées
L’héritage, Éditions du Havre de Grâce, 2006

Le grand quai, Éditions Bertout, 1997

Gaston Grégoire, Éditions Bertout, 2000

Autres
Le Havre : lueurs et contrastes, Éditions du Havre de Grâce, 2008

ZOOM sur Naufrages

Dominique Delahaye Naufrages

Dolorès vit seule sur sa péniche amarrée canal Saint-Martin à Paris. Elle est investie dans l’aide aux migrants. Elle sympathise avec une jeune feme, Nafy, qui a fui l’Afrique et la violence des hommes. C’est oublier que la violence s’exporte. Deux immigrés, dont le rapace Bryan, s’affrontent autour d’elle sur les quais de la Seine. Le corps féminin, même en souffrance, est toujours regardé comme une marchandise. Bientôt, auprès de Nafy, il n’y aura plus la place pour deux.

  •  
  •  
  •  
  •  

     
  •  
  •  

 

Facebooktwitter

Jean-Pierre Brouillaud

Jean-Pierre Brouillaud

BIOGRAPHIE

Jean-Pierre Brouillaud est écrivain-voyageur, membre de la Société des explorateurs français.

Il a complètement perdue la vue à la suite d’un glaucome à l’âge de 15 ans.

Poussé par une souffrance, il part seul sur les chemins de Katmandou à 18 ans. C’est le début d’un périple qui durera des années. Inde, Népal, Afrique, Amazonie, Pacifique. Il a fait les cinq continents.

Il rencontre sa femme lors d’un voyage au Pérou. Aujourd’hui séparés, ils s’installeront en Ardèche, et auront une fille Leïla, née en 1995.

A Robion, dans le Vaucluse en , il fait une rencontre déterminante avec Yvan Amar, écrivain et conférencier français de spiritualité, fondateur des éditions du Relié.

Fin 2009, il ouvre un blog : L’iIlusion du Handicap pour témoigner de sa différence, une fenêtre sur le monde à partir de laquelle tous ses rêves d’adolescents se réalisent. En effet des journalistes et des écrivains comme Patrice Franceschi et Philippe Pozzo di Borgo, mais aussi des réalisateurs comme Lilian Vezin ou Julie-Anna Richard, lui permettront de publier livres et films documentaires.

Invité dans de nombreux festival d’aventures, il devient conférencier.

Depuis 2018, sous l’impulsion et avec le parrainage d’Olivier Archambeau et de Patrice Franceschi, il devient membre sociétaire de la Société des Explorateurs Français.

En 2020, le comédien Pierre Blumberg lui ouvre les portes du monde du théâtre où il est invité pour faire des lectures de ses récits et de ses poésies. Il crée alors les spectacles Ne Touchez pas à l’interrupteur et Voyages au bout de ma nuit.

Source Babelio et Wikipédia

BIBLIOGRAPHIE

  • Voyages du coq à l’âme, par delà le visible, 2019, Éd. Aluna Editions
  • Incandescences (Rouge Désir) Recueil de Poésie, 2018, préfacé par Philippe Pozzo di Borgo
  • Aller voir Ailleurs, dans les pas d’un voyageur aveugle, 2016, Éd. Point préfacé par Patrice Franceschi

Préfaces et Postfaces

Participations

  • L’humour face au handicap, d’Etienne Moulron, préfacé par Philippe Pozzo di Borgo Éd de la maison de l’Humour, 2021.
  • L’avenir est en nous : Des aventuriers de l’existence témoignent, de Marie Clainchard Éd. Éditions Dangles, 2014. 
  • Pouceux – 60 récits de bord de route, recueil de récits colligé par les journalistes Helene Mercier et Philippe Marois, Éd.Éditions Cardinal, 2014. 

Films

  • Post Scriptum, l’illusion de l'(A)normalité, Le Film, Un regard croisé entre Alexandre Jollien et Jean-Pierre Brouillaud, un film de Julie-Anna Richard et de Jean-Cedric Rimaud, réalisé dans le cadre du Festival ThePlaceToBe– Lyon, 2021.
  • Zigoneshi, expédition en territoire Kogi, film documentaire de 52 min de et avec Lilian Vezin et Jean-Pierre Brouillaud, VENT DU LARGE PRODUCTION 2018. Sélection officielle du Festival International du Film Entr’2 Marches Cannes 2021.
  • Deux Hommes, un Regard, film documentaire de 52 min de et avec Lilian Vezin et Jean-Pierre Brouillaud, VENT DU LARGE PRODUCTION 2015. Sélection officielle du Festival HandiFilm de Rabat au Maroc et au Caire en Égypte 2016.

Théâtre

  • Voyages au bout de ma nuit, lecture dans le noir, un spectacle créé et présenté lors de la 75e édition du Festival Off d’Avignon 2021
  • Voyages au bout de ma nuit, lecture dans le noir, accompagné sur scène par le musicien Mathias Duplessy à la Société de Lecture de Genève 

Source Wikipédia

ZOOM sur « Voyage du coq à l’âme »

Dans ses carnets de voyages, Jean-Pierre Brouillaud utilise la cécité et son verbe poétique comme une lampe de poche pour explorer le grand corps palpitant du monde tout en rapprochant amoureusement être et apparence.

Et si ce que nous appelons le monde n’était que l’écho de notre peur d’être ?

Voici une invitation au voyage qui dérègle les sens, mêlant érotisme, humour, audace et sagacité, par un aventurier aveugle, sans horizon… Un vagabondage sans départ ni retour, réunissant tous les rivages. 

Source Éditions Aluna

Introduction  Source Blog L’Illusion du handicap

J’avais retenu, du peu d’études que j’ai faites, que le géographe Ératosthène s’était laissé mourir de faim parce qu’en devenant aveugle il ne pouvait plus contempler les étoiles. Dans l’ardent désir de faire de ma vie un voyage, y a-t-il eu un besoin de réparer la capitulation d’Ératosthène ?

Je me demande bien pourquoi, comme lui, j’aurais dû abandonner au plus grand nombre, à ceux qui voient, l’exclusivité de faire l’amour au grand corps palpitant du monde.

En voyageant sans but précis dès l’âge de seize ans, sans doute ai-je voulu continuer à infinir la route de ces hommes, privés de la vue mais vaillants, du Britannique James Holman, au siècle dix-neuf, toujours entre la Patagonie et la Russie, et celle du Français Jacques Arago, qui publiera en 1840 Voyage autour de la terre – Souvenirs d’un aveugle.

Ma soif du mouvement s’est abusivement enivrée aux incroyables vies de ces explorateurs de l’ombre, aux pages des livres d’aventures, augmentée par le sel et les piments des mots de Kessel, Bruce Chatwin, Cendrars, au sein du réalisme magique de Garcia Marquez et aux sources psychédéliques de mes grands frères de la beat generation.

Avec le philosophe, je crois que ce qui est étonnant, ce n’est certes pas ce que nous faisons, mais ce que nous ne faisons pas, alors que nous en avons envie.

En pleine adolescence, ça tremble dans ma terre intime quand je découvre que ça m’a pris au moins un an pour réaliser que désormais je suis aveugle.

Je me retrouve devant deux chemins : faire ce qui m’appelle, même si ça semble impossible, ou me résigner à une petite mort en endossant l’existence d’un aveugle standard.

Peu à peu, en voyageant le monde et les êtres, je découvrirai qu’en nous il y a une faculté précieuse, celle de se transformer. Ce sera le second choc, un choc quantique.

Proposition d’un regard tout autre : « Soyons Un ». En d’autres termes, voyons en l’autre un frère et la nature comme une mère. Ouvrons les yeux de la conscience, ceux qui relient les choses entre elles au lieu de les séparer.

 

 

Zigoneshi, chapitre 69 du livre de Jean-Pierre Brouillaud édité par Aluna,
voyage du coq à l’âme.

Un mot – Zigoneshi (Texte de Jean-Pierre Brouillaud)

 

SUIVEZ-LE SUR

 

 

Facebooktwitter

Daphné Buiron

Avec les manchots royaux de Gold Harbor – Géorgie du Sud
Année 2016
© Daphné Buiron

 

 

 

 

 

BIOGRAPHIE

Daphné Buiron est titulaire d’un doctorat de géosciences de l’université de Grenoble, portant sur l’étude des paléoclimats dans les carottes de glace. Adepte du terrain, elle s’est d’abord rendue, en 2008, au Groenland dans le cadre d’un programme de forage international. En 2011, elle réalise l’un de ses plus grands rêves en partant hiverner pendant un an sur la base Dumont d’Urville en Antarctique, comme volontaire chimiste-glaciologue. Une expérience intense durant laquelle elle passera six semaines à bord de L’Astrolabe.
Depuis cette immersion, elle partage son temps entre sciences et médiation, organisant notamment en 2016 un voyage pédagogique à la rencontre de classes primaires dans l’Ouest groenlandais. Le plaisir de partager ses passions la conduit à intervenir comme guide naturaliste et conférencière en Arctique, en Antarctique et dans d’autres régions du monde. Elle est l’auteure de plusieurs articles scientifiques et grand public, et œuvre activement à la littérature pour la jeunesse, en particulier à travers la revue Baïka et la publication d’albums docu-fiction (voir Le Grand Voyage de L’Astrolabe, Le Pommier, 2017).

Source Éditions EPA

BIBLIOGRAPHIE

• Femmes d’aventures (coll. « Points Aventure », Seuil, 2022), ouvrage collectif
• L’Astrolabe, Le passeur de l’Antarctique (avec Stéphane Dugast, préface de Jean-Louis Étienne, EPA Éditions, 2021), monographie
• Pagaille en Antarctique (Le Pommier, 2019), roman pour enfants
• Le Grand Voyage de l’Astrolabe (illustrations de Catherine Cordasco, Le Pommier, 2017), livre pour enfants

  • Habiter l’Antarctique  (Transboréal, Janv 2023)

Source Transboréal

SUIVEZ LA SUR

Facebooktwitter

Marc Alaux

 

Massif du Khan-Khöökhi – Uvs (Mongolie)
Année 2004
© Laurent Barroo

 

 

 

 

Biographie

 
Après un baccalauréat littéraire, Marc Alaux s’oriente vers des études d’archéologie. À ce titre, il effectue son service militaire dans l’équipe de fouilles du Service historique de l’armée de terre, au château de Vincennes.

Ayant décidé d’interrompre sa maîtrise sur les enceintes urbaines de l’Antiquité tardive en Gaule romaine, il occupe ensuite divers emplois pour rassembler les fonds nécessaires au voyage à travers la Mongolie qu’il projette.

D’avril à octobre 2001, en compagnie de Laurent Barroo, son ami d’enfance, Marc Alaux parcourt à pied les principaux écosystèmes du plateau mongol : steppes, Gobi, khangai.

Une traversée d’est en ouest qui lui fait découvrir sur 2 300 kilomètres la langue et les mœurs de l’ethnie majoritaire khalkha. De février à avril 2003, il chemine seul sur le versant occidental du massif du Khentii, de la frontière bouriate à Oulan-Bator, où il séjourne aussi.

En 2006, avec son épouse Stéphanie, Marc Alaux s’accorde trois mois pour marcher depuis Oulan-Bator jusqu’au lieu de naissance de Gengis Khan à travers la steppe et la taïga de la région sacrée des Trois Rivières, dans les monts du Khentii.

En 2007, il rédige les notes historiques et ethnographiques du Voyage en Mongolie et au pays des Tangoutes (1870-1873) de Nikolaï Prjevalski et publie, toujours chez Transboréal, un récit de voyage, Sous les yourtes de Mongolie.
 
 

Bibliographie

Sous les yourtes de Mongolie par Alaux
Sous les yourtes de Mongolie – 2010
Nomade du Grand Nord : En kayak avec un chien esquimo par Alaux
Nomade du Grand Nord : En kayak avec un chien esquimo – 2006
La vertu des steppes par Alaux
La vertu des steppes – 2010
Joseph Kessel : la vie jusqu'au bout par Alaux
Joseph Kessel : la vie jusqu’au bout – 2015
Ivre de steppes par Alaux
Ivre de steppes – 2018
Mongolie : Entre l'ours et le dragon par Alaux
Mongolie : Entre l’ours et le dragon – 2021
Pour tout l'or de la forêt par Alaux
Pour tout l’or de la forêt – 2020
Tamir et le loup des steppes par Alaux
Tamir et le loup des steppes – 2012
Jentayu - Hors-série, n°4 : Mongolie par Alaux
Jentayu – Hors-série, n°4 : Mongolie – 2020
Moi, Naraa, femme de Mongolie par Alaux
Moi, Naraa, femme de Mongolie – 2020
L’Initiation par Alaux
L’Initiation – 2021
Nanda Devi: Ultime sanctuaire himalayen par Alaux
Nanda Devi: Ultime sanctuaire himalayen – 2022
 

ZOOM sur  Une yourte sinon rien, Nouvelles de Mongolie

  Certains voient la vie défiler devant eux. D’autres la prennent à bras-le-corps. C’est la volonté des héros de ces vingt et une nouvelles ancrées en Mongolie. Ils sont nomades, moines, soldats, amants, voleurs, clochards, artistes ou voyageurs, ils vivent à Oulan-Bator, dans le désert de Gobi ou à l’ombre des pics de l’Altaï. Ces petites gens sont à la fois les damnés et le peuple saint des steppes. Pour eux, le destin obéit à des lois qui les dépassent, mais ils s’accrochent de toutes leurs forces à l’existence, jusqu’à la victoire ou l’échec. Et ces textes nous rappellent, souvent avec humour, que vivre c’est agir pour chercher l’énergie salvatrice…

Éditions Transboréal  – Nov 2022

 

SUIVEZ LE SUR 

 

 

Facebooktwitter