Les grandes conférences

LES GRANDES CONFÉRENCES 

Salle Hélène Neveur


Samedi 4 octobre de 10h15 à 12h15

Dominique de Martel

Enseignant en retraite spécialisé dans l’art des jardins.

Le jardin français, fondements culturels et reflets dans les sociétés

L’Homme a eu très vite la volonté de domestiquer la Nature et il a ainsi développé une organisation sociale. Le jardin est au centre de cette démarche.

Les aspirations fondamentales de l’Humanité se retrouvent dans les jardins : sens artistique, recherche de l’harmonie, mise en ordre du monde, notion du sacré.

Cette conférence montrera comment, en France, se fera cette évolution.

Cette conférence a reçu le soutien des PAI (programmes d’animations d’initiatives) en 2024 de la Région Nouvelle-Aquitaine, qui encouragent la diffusion de la culture scientifique, technique & industrielle dans tous les territoires néo-aquitains.


Dimanche 5 octobre de 10h15 à 12h15

Thierry Dehayes

Enseignant en classes préparatoires, titulaire d’un Doctorat de Littérature consacré à Marcel Pagnol

Marcel Pagnol, auteur populaire et sous-estimé

 

Marcel Pagnol Harcourt 1948

 

Jusqu’il y a une vingtaine d’années, le nom de Marcel Pagnol n’apparaissait pas aux yeux de beaucoup d’universitaires et critiques littéraires comme celui d’un auteur « sérieux ». Lorsque je décidai de consacrer un Doctorat à cet écrivain, je me souviens que mon directeur de thèse m’avait indiqué qu’il serait seulement

le…troisième, alors qu’il y en avait cinquante-deux sur l’œuvre de Jean Giono.

D’où pouvait venir cette réserve, voire ce dédain, d’une certaine intelligentsia ?

Traditionnellement, en France on se méfie du succès. Il traîne quelque part l’idée que ce qui plaît au plus grand nombre est forcément de mauvaise qualité – point de vue qui peut s’avérer juste quand on évoque un effet de mode, mais pas à propos d’une œuvre (théâtrale, cinématographique, autobiographique, romanesque) qui demeure populaire depuis bientôt cent ans.

Ensuite, Marcel Pagnol était parfois vu depuis Paris comme un Marseillais (ce qui est presque vrai), et donc comme un « rigolo » (ce qui pour le compte n’est pas vrai du    tout).

L’objet de cette conférence est de remonter aux véritables sources du succès de l’œuvre de Marcel Pagnol.

Facebooktwitter