Carine Picotin

 

   Artiste aux multiples talents, elle adore détourner les objets et à leur donner une seconde vie. Adepte de la « récup » et  de l’imagination créative, elle présentera une exposition de masques afro-burlesques et animera de nombreux ateliers artistiques durant le festival

 

               

Facebooktwitter

Marc Wiltz

Marc Wiltz

Marc Wiltz

Marc Wiltz a toujours eu deux passions dans l’existence : les livres et les voyages, ce qui l’a amené à créer les Éditions Magellan pour les conjuguer. Écrivain cultivé et engagé il est un excellent observateur de civilisations.

 

« Le Tour du Monde en 80 livres » Éditions Magellan

Biographie ( source Babelio )

Marc Wiltz est un écrivain et un éditeur. Né à  Saint-Mandé en 1961

Il a passé toute son enfance au Havre jusqu’à 22 ans. Diplômé de l’École supérieure de commerce du Havre en 1983, il essaie le théâtre, la radio (Porte Océane au Havre), l’édition (Petit Futé en 1983) et un stage de deuxième année à la maison de la Culture (Le Volcan au Havre).

Puis il travaille chez IBM, passe deux ans en Afrique, avant de devenir gestionnaire de studios de tournage de cinéma pendant 4 ans.

En 1999, il crée la maison d’édition Magellan & Cie, qui développe sa production éditoriale dans deux domaines : le voyage et le spectacle.

En tant qu’auteur ou photographe, Marc Wiltz s’est d’abord orienté vers des travaux en rapport avec des sujets parisiens ou normands : « Paris Panorama » (2004), aux éditions ASA, « Victor Hugo sur les routes de Normandie » (2002), « Monet, Lumières sur la cathédrale de Rouen » (2005), « Lumières du pays de Caux » (2002)… aux éditions Magellan & Cie avec des coauteurs soit pour le texte soit pour les photographies.

Son premier livre, paru en 2011, « Le Tour du monde en 80 livres » a rencontré un bel écho dans la presse.

En 2015 il publie « Il pleut des mains sur le Congo » (Magellan & Cie), qui revient sur les crimes coloniaux au Congo.

Bibliographie 

Il pleut des mains sur le Congo: Contexte et témoignages sur la période coloniale
2015
 
 
Le Tour du monde en 80 livres: Anthologie de récits de voyage
2011
 
 
Sur les murs de Marseille
2014
 
Victor Hugo sur les routes de Normandie
 
Résidence indienne: pèlerinage aux sources du Gange en moto
2007
 
Roissy Porte de France, vivre alentour
2007
 
Lumières du Pays de Caux
2002
Facebooktwitter

Jiann-Yuh Wang

Jiann-Yuh Wang

Jjiann-Yuh Wang

 

Né à Taiwan, diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de la Sorbonne, il est professeur, journaliste traducteur de romans chinois et très actif dans la promotion des échanges culturels entre les deux pays : Chine et France.

 

 

Actuellement directeur de la Fondation Victor Segalen 

[Association d’intérêt général, créée en 2007 en préfiguration de la Fondation proprement dite, elle a pour Président l’Ambassadeur Pierre Morel, pour Présidente déléguée Laure Mellerio-Segalen, et pour Président d’honneur Valéry Giscard d’Estaing.

Elle favorise le dialogue entres les cultures chinoise et française, en organisant des rencontres sur des thématiques ayant trait aux transformations de la société, au cours desquelles interviennent des experts, des intellectuels et des représentants d’entreprises des deux pays.]

Bibliographie

  • La légende du héros chasseur d’aigles Tome 1
    Yong Jin
    Jiann-Yuh Wang (Traducteur)
    • YOU FENG
    • 2004
  • La légende du héros chasseur d’aigles Tome 2
    Yong Jin
    Jiann-Yuh Wang (Traducteur)
    • YOU FENG
    • 2004
     
    La Serre sans verre
    Zhaoyan Ye
    Jiann-Yuh Wang (Traducteur)
    • BLEU DE CHINE
    • 2006
Facebooktwitter

Nane et Jean-Luc Vézinet

Nane et Jean-Luc Vézinet

Jeanne VezinetJean-Luc Vezinet

 

Conteurs, ils ont recueilli des contes provenant de diverses régions du monde. Ils aiment aussi raconter la vie de personnages dont la vie sera marquée par le voyage comme Jack London.

 

 « Okavango, le fleuve qui jamais ne trouva la mer  » Éditions Circonflexe

Okavango

Dans cet album magnifiquement illustré vous est contée l’histoire d’un des plus grands cours d’eau d’Afrique : le fleuve Okavango. Il prend sa source en Angola et a la particularité de ne jamais rejoindre l’océan. Son périple s’achève dans le terrible désert du Kalahari.
Un véritable voyage à travers l’Afrique, où l’on assiste avec émotion à la vie et à la renaissance de ce fleuve unique au monde.

Le mot de l’éditeur :

Avec poésie et délicatesse, Nane et Jean-Luc Vezinet décrivent le destin d’un torrent fougueux devenu rivière paisible, puis fleuve majestueux qui termine son voyage au cœur d’un désert. Traversé par trois pays d’Afrique australe (l’Angola, la Namibie et le Botswana), l’Okavango est un phénomène naturel exceptionnel et offre un havre de paix aux éléphants, girafes, zèbres et autres animaux sauvages, une nature foisonnante superbement illustrée par Suzy Vergez.

Biographie ( source circonflexe)

Jean-Luc Vézinet est conteur et écrivain français.
Il s’est toujours intéressé aux mythologies et aux légendes antiques et a eu un jour envie de les faire partager à d’autres passionnés. Jean-Luc Vézinet travaille en collaboration avec sa femme, Nane Vézinet qui commence une carrière d’orthophoniste et cherche à réconcilier les enfants et les adolescents avec la lecture et l’écriture. Elle découvre alors le pouvoir magique des contes et des ateliers d’écriture. L’association de leurs talents leur a permis de faire partager leur passion pour les livres aux enfants.
 
Bibliographie 
 
Contes de la terre mère
2013
 
 
Petits contes du vaste monde
2017
 
Contes des îles
2011
 
La famille Curie: Quatre savants, trois prix Nobel
2016
 
Charles Darwin: La bataille de l’évolution
2015
 
Jean Jaurès : contre la barbarie
2014
 
Les oiseaux conteurs
2015
 
Le bois des esprits: Le jour où les chemins disparurent : 2 légendes afro-cubaines
2019
 
Jack London: L’appel de l’aventure
2017
 
De la naissance de la photographie aux premiers pas du cinéma
2019
Facebooktwitter

Michel Teodosijevic

Michel Teodosijevic

Michel Teodosijevic

Auteur, éditeur et libraire il est l’auteur de chroniques et de nouvelles. En collaboration avec des peintres il a écrit des carnets de voyage sur le patrimoine local.

 

 

« Villages de pierre et d’eau »  Éditions Le Passage des Heures

Biographie ( source Babelio )

Michel Téodosijévic est rédacteur-pigiste pour la presse locale en Charente-Maritime. Auteur d’un premier recueil de nouvelles « africaines » chez l’Harmattan en 1997, il a ensuite réalisé plusieurs ouvrages consacrés au passé de la Saintonge où il réside depuis 12 ans. Il est également l’un des instigateurs de la librairie associative « Le Passage des Heures », un lieu dédié, entre autres, à la littérature régionale sous toutes ses formes, un espace animé par un groupe de passionnés pour lequel l’écriture mérite d’avoir droit au chapitre, même en milieu rural.

Bibliographie 

Bords, images d’autrefois
2005
 
Tout dépend de Dieu: Nouvelles africaines
1997
 
 
Nous, les couillons: Maux et mots de Poilus charentais
2016
 
 
Saint-Jean-d’Angély: images d’autrefois
1963
 
Taillebourg, images d’autrefois
2009
 
Fontcouverte, images d’autrefois
2008
 
Reignac, images d’autrefois
2013
 
Tonnay-Boutonne, années 60-70
2007
 
Tonnay-Boutonne: images d’autrefois
2003
 
Archingeay, images d’autrefois
2008
 
Clessé, images d’autrefois
2009
 
Vals de Trézence, Boutonne et Devise, images d’autrefois
2005
 
Lagord, images d’autrefois
2008
 
Val de Trézence, Boutonne et Devise: années 60-70
2008
 
Chaniers, images d’autrefois
2006
 
La Vergne, images d’autrefois
2007
 
Matha, images d’autrefois
2006
 
Saint-Pierre-de-l’Isle, images d’autrefois
2008
 
Saint-Savinien, années 60-70
2007
 
Saintes, images d’autrefois: quartier Berthonnière
2008
 
Chérac, images d’autrefois
2008
 
Vivement la guerre: Nouvelles
2005
 
 
Robinet, évêque de Saintonge
2004
Facebooktwitter

Simon

Simon

Simon

Peintre et écrivain voyageur, il explore l’autre visage du monde : Inde, Chine et Cambodge. Il accompagne ses textes de magnifiques peintures à l’encre sépia. On retrouve ainsi sa philosophie du voyage et son empathie pour les peuples qu’il rencontre.

 

         

« Angkor, le sourire du temps » Éditions Akinomé

(source Kinomé)

Quand Simon débarque à Angkor, en 2013, il ne s’attend pas à une telle émotion. « Il est insensé qu’un pareil tas de gravats puisse rendre aussi heureux. »

Il découvre dans la cité hydraulique un « point d’équilibre parfait entre le spirituel et le sensuel ». Mais, il soupçonne aussi la civilisation angkorienne de nous tendre le miroir de notre propre époque. Aussi adresse-t-il à sa fille une poignante lettre ouverte : allons-nous saccager notre écosystème et nous effondrer comme s’effondra l’empire Khmer ?

Simon, quand il aime un lieu, y bâtit une histoire longue. Angkor est une passion française. Elle devient la sienne.
Il retourne plusieurs semaines à Angkor avec ses élèves, puis sa famille. Enfin, il y retourne encore avec son ami le poète Patrick Dufossé.

Quatre voyages où, dans sa quête inlassable d’un « voyage intégral », Simon dessine, peint, écrit, réinvente Angkor avec une totale liberté de ton.
Angkor, le sourire du temps est sans nul doute un livre de peintre. « Je veux revitaliser Angkor par la couleur », écrit-il. Il nous livre, sur des papiers végétaux, une vision éblouissante et inattendue des ruines khmères.

Amoureux comme Simon des arbres et des pierres, Patrick Dufossé enrichit de ses poèmes le feuillage du livre, conjuguant art, conscience écologique et poétique.

Bande annonce du livre 

 

Biographie ( source wikipedia )

Jean-Yves Simon, dit Simon, né en 1961 en Bretagne,  est un peintre, écrivain et voyageur français.

En 1974, à l’occasion d’un premier voyage familial en Algérie, il réalise ses premiers croquis aux côtés de son père.

En 1988, après un rapide passage à l’école des Beaux-Arts de Paris et des études de cinéma à l’Institut des hautes études cinématographiques, il entreprend un voyage au Portugal qui dure trois ans. Il rapporte sept carnets de voyage dont il fait, de retour en France, L’Appel du Bleu.

En 1984, 1991 et 1993, de longues marches dans le Tassili lui inspirent deux récits qui deviendront Saharas.

En 1995, il part en Inde pour faire, tel qu’il l’exprime lui-même, « le voyage des voyages ». De cette escapade de six mois, il rapporte trois cents dessins et de nombreuses notes. La vision à chaud du dessinateur et la narration à froid de l’écrivain donnent naissance à un nouveau carnet de voyage, Au Corps de l’Inde. Jacques Meunier dans le journal Le Monde, souligne « la naissance d’un écrivain-voyageur ».

Depuis, Simon continue de croquer à chaud les régions du monde qu’il traverse : le Sahara, l’Inde, la Chine.

En 2003, il fonde, avec une bande d’amis, l’association Les Carnettistes tribulants qui publie Banlieue Nomade (2005), Ce que j’aime en toi (2006), Vivre vieux ! (2009), Gratte-ciel et soupe de nouilles (2011), Paysannes (2013).

Il obtient, en 2009, le Grand Prix de la biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, avec Sahara, marche avec moi, coécrit avec le touareg Lakhdar Kellaoui.

En 2012 il s’installe en Chine.

Bibliographie 

Angkor: Le sourire du temps
2018
 
Ziglou, la petite otarie
2019
 
Saharas, carnets de voyage
2001
 
Le petit arbre voyageur
2017
 
Dans les mains du soleil: Carnet de voyage amoureux au Rajasthan
2007
 
Amours de chine
2017
 
Les passions impatientes: roman
1984
 
 
Au Corps de l’Inde
1999
 
L’appel du bleu. Voyage au Portugal
2000
 
Voyages d’encre: carnets de Chine, 2005-2013
2015
 
Carnet de voyage en Chine
2004

 

Facebooktwitter

Bernard Rio

Bernard Rio

Bernard Rio

Journaliste et écrivain il est l’auteur d’une soixantaine d ‘ouvrages et lauréat de plusieurs prix. L’histoire, le légendaire et le sacré sont ses domaines favoris. Il a étudié de manière exhaustive et savante les différents types de chemins de campagne.

     

 

« Les chemins de France » Éditions Ouest France

(source Babelio)

Spécialiste de l’environnement et du patrimoine, Bernard Rio est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages chez différents éditeurs. Il a notamment contribué à la partie celtique du Dictionnaire critique de l’ésotérisme publié par les PUF sous la direction de l’ethnologue et universitaire Jean Servier. Il collabore aussi à la presse magazine.

Il mène double carrière d’écrivain et de journaliste. Il a été couronné par plusieurs prix littéraires pour ses essais historiques et ethnologiques, notamment Voyage dans l’au-delà : les Bretons et la mort en 2013, et Pélerins sur les chemins du Tro Breiz en 2016. Il est l’auteur du roman Le voyage de Mortimer, 2017.

d’autres ouvrages :

Le cul bénit: amour sacré et passions profanes
2013
 
1200 lieux de légendes en Bretagne
2019
 
Le Miel et l’Abeille
2004
 
La Loire-Atlantique à vélo
2008
 
Le livre des saints bretons
2016
 
Noces en Bretagne
2017
 
Voyage dans l’au-delà: les bretons et la mort
2013
 
L’arbre philosophal
2001
 
Petite [i.e. petit] traité savant du cidre
2004
 
Rivières de Bretagne
2005
 
Le saumon: Pêche, élevage et gastronomie
2005
 
Les plus beaux trekkings en Auvergne
2015
 
Bretagne secrète de A à Z
2011
 
Les Sentiers d’Emilie dans le Morbihan: 25 promenades pour tous
2005
 
Randos-étapes en Bretagne: 20 Randonnées en boucles de 2 à 4 jours
2007
 
Le château de Craon
2007
 
La Bretagne des chemins creux
2005
 
Vagabond de la belle étoile: roman
2005
 
Sur les chemins de France: Sentiers d’histoire et de légende
2017
 
Sur les chemins des pardons et pélerinages en Bretagne
2015
Facebooktwitter

Marie-Claude Pisquet

Marie-Claude Pisquet

Marie-Claude Prisquet

 

Elle aime les voyages, les nouveaux paysages, et par-dessus tout l’ île de Madagascar et les peuples qui y habitent. Impuissante elle y constate un désastre écologique qui atteint gravement la riche biodiversité de cette île magnifique.

 

 

« Aux temps des horloges » Éditions Édilivre

On croit qu’on a le temps quand il passe lentement. Et soudain, le temps s’efface, tout est passé si vite qu’on n’a plus le temps ! Quelle est votre propre perception du temps ? À travers les souvenirs familiaux, deux horloges entraînent Marie dans une quête de ce temps insaisissable…

 

Biographie ( source Édilivre)

Marie Claude, retraitée du notariat, aime la nature et le jardinage, les voyages à la découverte de nouveaux paysages et à la rencontre des peuples, se passionne pour les abeilles et continue à étudier l’incidence de l’esprit sur le corps et la santé, en harmonie avec l’énergie sacrée de la vie.

Bibliographie

L’Enfant bleu et la femme que je suis devenue –  2016

Voyage –  2018

Aux temps des horloges – 2019

Facebooktwitter